Monica Levert                                          Psychothérapie - Gestalt - EMDR

 
 

Parce que :

  1. ‱Elle met Ă  jour dans le lien entre le Gestalt-thĂ©rapeute et le client la façon dont les interactions se crĂ©ent en examinant dans l’ici et maintenant comment les expĂ©riences sont perturbĂ©es. Qu’est-ce qui semble ĂȘtre compliquĂ© ou difficile dans la relation ?

  2. ‱Elle cherche Ă  saisir les reproductions qui se forment et qui s’avĂšrent dĂ©jĂ  vĂ©cues dans l’histoire du client. Est-ce qu’il y a quelque chose d’éprouvĂ© dans le lien avec le thĂ©rapeute et qui ressemble Ă  une expĂ©rience prĂ©coce ou contemporaine ? Qu’est-ce qui se rĂ©pĂšte ?

  3. ‱Elle permet de comprendre depuis le prĂ©sent de la thĂ©rapie, les raisons de tels fonctionnements en saisissant les enjeux dĂ©veloppementaux qui ont Ă©tĂ© Ă©branlĂ©s. Pourquoi de telles rĂ©pĂ©titions ?

  4. ‱Elle vise Ă  dĂ©nouer ces impasses et Ă  en construire le sens. À quoi cela a-t-il servi dans le passĂ© et est-ce encore utile ?

  5. ‱Elle donne la place aux Ă©motions qui sont mobilisatrices du changement.

  6. ‱Elle tend Ă  accroĂźtre la conscience de soi dans son lien Ă  l’autre et au monde afin de favoriser un contact authentique. Quels sont ses dĂ©sirs ? Comment construire, pour soi et en lien avec les autres, autrement ?

 

La Gestalt ?

La méthode :

  1. Elle se fonde sur l'expérience de contact du sujet avec le monde qui l'entoure et propose d'appréhender la personne dans sa globalité, prenant en compte toutes ses dimensions sensorielles, émotionnelles mentales et sociales.

  2. ÉlaborĂ©e en 1951 par Fritz Perls et importĂ©e en France dans les annĂ©es 1980, ses bases thĂ©oriques s’enracinent dans la psychanalyse et dans les courants de la Gestalt-psychologie, de la thĂ©orie du champ, de la phĂ©nomĂ©nologie et de l’existentialisme.

  3. La Gestalt-thérapie est une thérapie du lien.

  1. F. Perls

  1. G. Delisle